Ce qui ne s’estompe pas de cette singulière expérience : 
envergures dans la tête, un chouet recul avec les activités courantes, un autre rapport au temps, 
dont un goût prononcé pour la lenteur au sein de vies qui nous inviteraient fourbement à la trépidence !
et tout se réalise et s’ordonne très bien aussi.

K.G Durckheim parle de « percevoir l’extraordinaire dans la grande profondeur de l’ordinaire… « 
Ralentir, s’asseoir, et savourer chaque instants… pas à pas 

Catherine